Make your own free website on Tripod.com

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU 12 DECEMBRE 1998

Apres quelques mois d'"existance virtuelle" via les newsgroups et une mailing list tenue manuellement par chaque utilisateur, la première réunion de l'ALIM (Association LInux Maroc) a eu lieu le 12 décembre 1998 dans les locaux de l'Institut de Génie Appliqué de Casablanca (Je pense que tous les membres de l'association se joindront à moi pour remercier l'établissement pour son accueil).

Je suis heureux de pouvoir rédiger ce compte rendu de réunion qui marque à mon avis le premier véritable pas : nous avons par notre taux de participation élevé que la mobilisation de chacun pour notre association naissante allait plus loin que la simple appartenance à un mailing. Pour cela, j'aimerai remercier tous les membres. Je me permet de rajouter certaines informations qui n'ont pas été données lors de la réunion.

 

L'ALIM aujourd'hui

Il est difficile de donner un chiffre pour le nombre de membres. Je vais donc me référer au chiffre de la mailing list et dire que nous sommes 18 + 1 sans connection internet. Ce qui donne un effectif de 19 personnes. Notre "présence Internet" est assurée avec les moyens du bord : une liste de distribution automatique chez egroups (list_alim@egroups). et un site web hebergé chez multimania.

 

ALADIN (Amis de Linux et Amis du Développement par INternet)

Les liens qui unissent l'ALIM et ALADIN sont maintenant clairs : ALADIN regroupe les différents projets de développement sous Linux conduits au Maroc. Un membre d'ALADIN est donc un membre de l'ALIM, l'inverse n'est pas forcement le cas pour reprendre les mots de Tarik, animateur d'ALADIN. ALADIN tient à garder son indépendance et une indéniable personnalité. Nous ferons notement "site à part". Le but d'ALADIN est l'arabisation de Linux, le projet actuel (pluggin d'arabisation de Mozilla) est une première étape. Pour plus d'information sur ALADIN, consultez le site.

 

Les buts de l'ALIM

Notre but est la création d'un réseau d'utilisateurs permettant une entre-aide et un partage des connaissances sur le système. Nous pensons que Linux doit être démocratisé pour prendre sa place parmi les solutions informatiques offertes aux utilisateurs marocains. De plus, je ne peux que saluer la volonté de certains membres de l'association de vouloir devenir des hackers (au bon sens du terme ) et de contribuer à l'élan mondial du logiciel libre.

Les actions de l'ALIM

Le but de cette réunion était surtout de se connaitre. C'est maintenant chose faite. Il est temps d'agir, comme le dis si bien Tarik. Si aucune idée d'action n'a vu le jour durant la réunion, le ton n'en est pas moins donné : les suggestions doivent apparaitre sur la mailing list. (a souligner qu'Ilyas commence très fort avec son idée de compilateur francisé).

Cordialement, Marc CHANTREUX